Catégorie : ils en ont parlé

François Cavanna

Vous ne voulez pas de l’espéranto ? Vous aurez l’anglais. Bien fait pour vos gueules !   Voir aussi l’article concernant le livre du linguiste Claude Hagège : http://www.esperanto-sat.info/article767.html

Maurice Genevoix

“L’espéranto est en mesure d’exprimer les nuances les plus subtiles de la pensée et du sentiment, il est propre à permettre, par conséquent, l’expression la plus juste, la plus littéraire, la plus esthétique et de nature à satisfaire...

Albert Jacquard

« Je souhaite que l’enseignement de l’espéranto soit officialisé par les autorités de nombreux pays. Un jour viendra où tout être humain saura utiliser l’espéranto comme un instrument de mise en commun » Albert Jacquard, scientifique et essayiste

Michel Onfray

« A l’autre bout de la langue de fermeture, locale, étroite, xénophobe, il existe une langue d’ouverture, globale, vaste, cosmopolite, universelle : l’espéranto. » Michel Onfray Philosophe  

Kōichirō Matsuura

« En effet, l’espéranto, langue à vocation universelle et  internationale, constitue un outil inédit pour relier entre elles les cultures et langues. » Kōichirō Matsuura  ex-directeur Général de l’UNESCO

Umberto Eco

« C’est une langue construite avec intelligence. Du point  de vue linguistique, elle suit vraiment des  critères d’économie et d’efficacité qui sont admirables » Umberto Eco, écrivain

Henriette Walter

« L’espéranto est une langue fort bien faite, d’une  cohérence absolue et fondée sur une idéologie humaniste de grande valeur. » Henriette Walter, linguiste