Le clavier Dvorak

Comme pour l’esperanto dans le monde des langues, le clavier Dvorak est dans le domaine informatique une alternative des plus intéressantes mais qui est malheureusement boudée par le commun des mortels.

L’informaticien Francis Leboutte (Liège, Belgique) l’a adapté pour le français.

La disposition de clavier Dvorak, qui est configuré suivant un agencement intelligent des lettres, a été mis au point par August Dvorak. Cette disposition des touches du clavier est une alternative aux shémas habituels (AZERTY, QWERTY,…) hérités des anciennes machines à écrire qui avaient besoin d’une configuration spéciale pour des raisons matérielles et non linguistiques.

En effet, on assistait à des blocages fréquents dûs à l’enchevêtrement des percuteurs des lettres lorsque deux touches mitoyennes étaient tapées trop rapidement. Une disposition Dvorak est basée sur la fréquence des caractères se trouvant dans un texte et selon la langue dans laquelle il est écrit.

En gros le shéma AZERTY est conçu pour taper le moins vite possible. C’est une stupidité d’avoir conservé pendant près d’un siècle cette disposition illogique et fatigante.

Le clavier Dvorak est donc un énorme et vrai progrès par rapport aux dispositions des claviers courants actuels mais les personnes habituées à la disposition AZERTY ne veulent pas changer leurs habitudes même pour un gain de temps et de confort pourtant évident.

Pour en savoir davantage sur cette disposition géniale visitez Algorithme le site de Francis Leboutte

PDF - 36.2 ko
le clavier Dvorak de Francis Leboutte

Aujourd’hui, pour des raisons pratiques, c’est la configuration de clavier Dvorak de Xorg propre au systèmes Linux (je suis allergique aux systèmes Windows) que j’ai personnellement adoptée.

PDF - 38.3 ko
Le clavier Dvorak Xorg Linux

clavier Dvorak Xorg

Vous aimerez aussi...