L’impérialisme linguistique caché de Google Translate

L’Anglais comme langue pivot ou l’impérialisme linguistique caché de Google Translate

Demandez à Google Translate de traduire cette “Cette fille est jolie.” en italien et vous obtiendrez une proposition étrange : “Questa ragazza è abbastanza.”, littéralement cette fille est “moyenne”. La beauté a été “lost in translation”. Comment un des traducteurs automatiques aujourd’hui les plus performants, capable d’utiliser un capital linguistique unique au monde, des milliards de phrases, peut-il faire une erreur aussi grossière ? La réponse est simple, il pivote par l’anglais. Jolie se traduit par “pretty” et “pretty” par “abbastanza”.

(Extrait de l’article de Frederic Kaplan du 15 novembre 2014)

Vous aimerez aussi...