Statistiques au sujet de l’Esperanto

Quelques chiffres pour situer l’Esperanto dans les domaines les plus divers.

- Le réseau Internet .
- La lecture à l’école. .
.



Sur le réseau « Internet »

Le réseau « internet » est un moyen efficace pour la communication mondiale via l’Esperanto. Avant l’arrivée de ce support, les échanges se faisaient le plus souvent par courrier traditionnel, le téléphone étant plutôt coûteux.
(Appeler le japon il y a 10 ans vous imposait l’achat d’un chronomètre haut de gamme 🙂

En tapant le mot esperanto dans la recherche Google j’ai obtenu les chiffres suivants (année 2005) :

 » Nbre de pages «   » Date «   » Heure « 
4.690.000 vendredi 06 Mai 16h30
9.540.000 dimanche 22 Mai 21h07
6.700.000 dimanche 29 Mai 18h38
7.570.000 mardi 31 Mai 18h00
9.480.000 vendredi 3 Juin 14h00
10.100.000 samedi 4 Juin 19h30
13.700.000 Mercredi 6 Juillet 15h20

Le Samedi 4 Juin, je me prend à rêver, car la barre des 10 millions de pages est franchie …

… et le Dimanche 11 Septembre !

36.700.000 Dimanche 11 Septembre 9h30

C’est parti, je crois que l’Esperanto n’a plus a se faire de souci après plus de 100 ans de « convalescence ».

52.800.000 Samedi 24 Septembre 9h30
71.600.000 Mardi 27 Septembre 13h30
143.000.000 Dimanche 2 Octobre 9h30

Si internet n’est pas devenu fou ou bien si « esperanto » n’est pas une nouvelle marque de dentifrice pour chats, c’est une véritable explosion de l’Esperanto sur la toile !

Le RECORD

154.000.000 Mercredi 5 Octobre 9h30

HTML - 21.5 ko
L’esperanto ça existe encore ?

NON ! Cette page n’a pas été bricolée avec Photoshop.

Depuis ce record, le nombre de pages sur Google s’est maintenant stabilisé et se situe en général entre 60 et 70 millions. Il serait intéressant bien sûr de rechercher la cause de ce pic-record du début octobre 2005 mais il faudrait attendre une nouvelle remontée pour faire un lien avec un quelconque évènement.

Par contre à ce jour (2009) avec une recherche Yahoo on trouve plus de 200 millions d’occurences. Les voies d’internet sont impénétrables.

Je rappelle qu’au début de l’année 2005, le nombre de réponses atteignait à peine 1.000.000 sur le mot esperanto.
Même si ce n’est pour la plupart que de la simple curiosité d’internautes, le phénomène Internet ne peut que favoriser une rapide expansion d’intérêt pour cette langue que j’aime qualifier de « magique ».


La lecture à l’école

A la fin de la première année d’apprentissage de la lecture dans leur langue maternelle, les enfants (de 6 à 7 ans) ont passés des tests. Les résultats sur le tableau ci-dessous indiquent le pourcentage de mots que les enfants savent lire pour chaque pays après un an d’étude.

 » Pays «   » % « 
Allemands 98
Grecs 98
Finlandais 98
Autrichiens 97
Italiens 95
Norvégiens 95
Espagnols 95
Hollandais 95
Suédois 92
Français 79
Anglais 34

L’anglais langue facile ? Sans autre commentaire.

Projet Heiki LYYTINEN, université Jiväskyl. 
(Lu dans « Esperanto info » 11/12 2005.)

A suivre…

Vous aimerez aussi...